psychosis.ch, Informationsplattform Psychose Deutsch 
bullet  Et ensuite?

Garder l’équilibre

Après une crise grave, il est important que le patient n’augmente que progressivement ses activités de la vie quotidienne. Les antipsychotiques confèrent une importante protection contre l’afflux de stimuli et le surmenage. Il est donc formellement déconseillé d’arrêter brutalement le traitement dans l’espoir d’améliorer ainsi les capacités professionnelles. L’équilibre entre protection et stress pourrait se modifier au détriment du patient.

Réhabilitation et réinsertion

L’objectif du traitement par les antipsychotiques est de permettre une réhabilitation et une réintégration progressives dans la vie habituelle. En outre, ces médicaments permettent l’utilisation des autres méthodes thérapeutiques et soutiennent leur effet. Il faut faire en sorte d’ajuster les efforts en fonction de l’état actuel du patient. Cela lui évite de rencontrer des difficultés excessives alors qu’il est en train de réintégrer son cadre de vie.

Les personnes de confiance

Les meilleures personnes de confiance sont les spécialistes qui sont compétents et facilement joignables. Le médecin traitant doit être l’un des premiers interlocuteurs. En cas de psychose schizophrénique, il s’agit généralement du psychiatre, étant donné que les troubles psychiques graves s’accompagnent le plus souvent de problèmes et de questions spécifiques d’ordre thérapeutique. La continuité du traitement et une bonne relation médecin/patient sont essentielles à cet égard. C’est le seul moyen de discuter franchement de questions critiques concernant les effets indésirables ou les alternatives thérapeutiques. Une bonne relation médecin/patient facilite aussi l’identification et la prévention précoces des crises. Les autres professionnels de la santé (comme par exemple les infirmières) peuvent aussi être des interlocuteurs importants. Il existe en outre d’autres organismes qui proposent un soutien, par exemple les associations d’entraide. En général, le psychiatre peut établir le contact avec de tels groupes. Les patients et leurs proches ont intérêt à réfléchir le plus tôt possible aux possibilités d’aide et à établir un «plan de crise» personnalisé. Ce qui est déjà préparé peut être immédiatement mis en œuvre en cas de nécessité grave.

Conseils et aide

Chère lectrice, cher lecteur

Avez-vous d’autres questions et souhaitez-vous des informations complémentaires? Si oui, voici ce que nous pouvons vous conseiller: prenez contact avec un médecin du voisinage. Demandez par exemple à votre médecin de famille les coordonnées d’un psychiatre. Vous trouverez dans l’annuaire téléphonique une liste des médecins psychiatres, des psychothérapeutes et des services de psychiatrie. N’hésitez pas, faites le premier pas!

AstraZeneca AG  |  Grafenau 10  |  CH-6301 Zug
Telefon: +41 41 725 75 75  |  Fax: +41 41 725 76 76  |  Email: info@astrazeneca.ch
Directives relatives à la protection des données  Conditions d’utilisation
Last Update 11.07.2016 15:33:34